Les coups de cœur printemps de Louie

Ce mois-ci, nous n'avons pas voulu nous limiter à une seule et unique recommandation de l'équipe de Louie. Nous avons décidé de vous parler de quatre coups de cœur auditifs qui sont entrés dans nos oreilles pour ne plus en ressortir. 

Alexandra Sacks, Motherhood Sessions

Motherhood sessions.png

Avoir un enfant, on ne va pas se mentir, c’est toujours compliqué. Le podcast Motherhood Sessions explore la face cachée de la maternité: Que ressent-on quand on devient mère? Qu’est-ce qu’il se passe émotionnellement? Et puis, comment faire quand on ne sent plus capable?
Chaque épisode est une conversation intime entre une mère et la psychiatre Dr Alexandra Sacks qui écoute, réagit. On bascule entre des aveux de tous les jours et des analyses profondes qui renversent les propos de ces mères qui se livrent entièrement.  

Dans l’épisode 2 par exemple, Anne avoue, dès les premières secondes, qu’elle est devenue mère parce qu’elle a cédé sous la pression mais qu’en réalité, elle n’a jamais vraiment voulu d’enfant. Au fur et à mesure de l’échange, elle réalise pourtant que ça ne fait pas d’elle une mauvaise mère. Dans l’épisode 1, Zoé, la voix tremblante, décrit ses soirées désastreuses. Celles pendant lesquelles elle laisse son garçon de 2 ans jouer à la tablette pendant qu’elle cuisine. Alexandra Sacks lui annonce alors qu’elle est la dixième mère de la semaine à lui raconter exactement cette soirée.

C’est beau d’entendre les voix de ces femmes fortes se confier et ouvrir au monde cette réalité vulnérable, imparfaite, quotidienne. Les filtres de perception sur la manière dont elles vivent leur maternité que la société, leur éducation ou leur personnalité leur imposent sont peu à peu levés et on entend le poids s’alléger, le timbre s’éclaircir et la voix s’apaiser.

• Motherhood Sessionsd'Alexandra Sacksà écouter sur Gimlet Media et sur toutes les plateformes de podcasts. 

Mathilde Guermonprez, C'est papy-mamie

cest_papy-mamie.jpg

Dans ce très court podcast - moins de quatre minutes - Mathilde Guermonprez propose une compilation de messages téléphoniques laissés sur des répondeurs par des grands-parents à leurs petits-enfants. C’est tour à tour, drôle, triste et touchant. Un grand-père qui s’interroge face à un message qui s’affiche tout à coup sur son ordinateur; une grand-mère qui se demande ce que les enfants de sa fille prennent pour le petit-déjeuner; ou simplement des grands-parents qui viennent aux nouvelles. Mais toujours, à l’oreille, des voix âgées qui sentent l’amour. Des voix d’inconnu.e.s qui pourtant, nous font entrer immédiatement dans l’intimité d’une famille - on a l’impression de les connaître. On a l’impression que ce sont les nôtres. On touche du doigt l’universel.

Mathilde Guermonprez n’en est pas à son coup d’essai: retrouvez aussi les compilations des messages téléphoniques laissés par des mamans et des papas, dans les podcasts “c’est maman”, et “c’est papa”. Tout aussi efficace et poétique.

• C’est papy-mamie de Mathilde Guermonprez, produit par Arte Radio, à écouter sur toutes les plateformes de podcasts.

Claire Richard, Les chemins de désir

Les chemins de désir.jpg

"Les chemins de désir matérialisent ce que les gens veulent." Dès les premières secondes, la voix de Claire Richard, autrice et narratrice du podcast, pose l’enjeu de sa fiction: nos désirs nous gouvernent. Au fil de six épisodes, le personnage qu'elle incarne interroge les désirs et leurs constructions au fil des âges et des inventions technologiques.
On voit les scènes décrites apparaître sous nos yeux et lorsque l’autrice nous parle de ses désirs, on partage presque son excitation.

Côté réalisation la voix de la narratrice se mêle à des scènes jouées, à de la musique et à des sons d’ambiances. Parfois, on se croirait presque plus dans un documentaire que dans une fiction.

• Les chemins de désir, de Claire Richard produit par Arte Radio et à écouter sur toutes les plateformes de podcasts.
• Le podcast accompagne la sortie d’un roman éponyme accueillant l’imaginaire créé par le podcast.

Stéphane Berthomet, Disparue(s)

Disparues.jpg

Depuis 1952 et la disparition inexpliquée de Marie-Paule Rochette à Québec au Canada, les informations manquent. L'enquête n'a rien donné de concluant et les indices se perdent. Pourtant la famille Rochette semble persuadée que Marie-Paule et "la noyée de la rivière des prairies", une jeune femme non-identifiée retrouvée l'année suivant la disparition de Marie-Paule, ne sont qu'une seule et même personne.

L'ancien policier Stéphane Berthomet qui mène le podcast,  s'engouffre dans cette enquête aux pistes multiples, qui viennent mettre à jour de nombreux secrets de famille. Il veut tenter de comprendre ce qu'il s'est passé : Où est Marie-Paule ? Qui est cette femme retrouvée noyée ?

Dix épisodes où l'on est emporté dans les années 1950, à une période où les tests ADN n'étaient pas encore en vigueur pour faire avancer les enquêtes policières. 

• Disparue(s), produit par Radio Canada, à écouter sur toutes les plateformes de podcasts.